Je n’ai pas de ventes sur mon site đŸ˜±

Devenez digital

Je n’ai pas de ventes sur mon site đŸ˜±

 

l’article suivant ne contient pas de recette miracle, ni de formule marabout pour devenir riche / retour de l’ĂȘtre aimĂ© / dĂ©senvoĂ»tement de votre PC ect…

 

L’histoire commence avec un client qui est venu nous voir car ses ventes Ă©taient basses et je dois admettre que j’ai adorĂ© les produits qu’ils fabriquaient et le cotĂ© fabrique familiale en toute petite sĂ©rie.

Sachant que je suis un « tech » et que le client, un dev autodidacte, j’ai directement Ă©tĂ© questionnĂ© sur le SEO et autres dĂ©tails techniques.

Je regarde alors avec mon oeil de tech, et je dois admettre que je suis bluffé par le site qui est fait par un autodidacte. Au programme : modules woocommerce / interfaces de paiement bien gérées.

La SEO équivalente à nos forfaits basiques (ce qui suffit pour démarrer)

Bref, Ă©videment qu’il y avait des petites modifications techniques mais bon rien de bloquant. 

Alors par rĂ©flexe de Pavlov je tape :

Et je dĂ©couvre un des plus beaux cas d’articles bullshit que j’ai pu voir de mon vivant.

pour vous rĂ©sumer c’est simple :

  • vous allez sur un site qui vend de la compression d’image âžĄïžvous ne vendez pas a cause de votre temps de chargement
  • Sur un site de graphistes âžĄïžc’est le design du site le responsable
  • etc…

Alors avec beaucoup d’humilitĂ© je vais vous donner deux axes fondamentaux pour vous amĂ©liorer :

 

C’est le vendeur qui fait le blog, alors que c’est le client qui achĂšte 

Alors dit comme ca, ca paraĂźt un peu con mais c’est le fondement de tout.

Vous mettez une Ă©nergie considĂ©rable sur vos prix et sur certains points de qualitĂ©, mais : Qu’est ce que le client veut ?

Par exemple : un chauffeur Uber va mettre beaucoup d’Ă©nergie pour avoir une belle voiture, alors que moi en tant que client, je suis trop content en trouvant des bonbons dans l’accoudoir….

donc si vous voulez ĂȘtre en harmonie, comprenez le profil de votre client, ses motivations, ses envies, et donc ce qu’il veut.

GĂ©nĂ©ralement vous ĂȘtes la pire personne au monde pour faire cet exercice… et manque de bol c’est vous qui devez le faire…

En effet vous connaissez votre produit mieux que personne, mais pas par les yeux du client.

c’est un des exercices les plus difficiles que vous aurez Ă  faire. Sortir de votre regard pour imaginer sans tabou ce qu’on peut penser de ce que vous proposez.

Soyez cons

 L’iconique Dujardin dans 99F

Il faut partir d’un principe de base un peu provoc’ pour poser les fondations

Vos clients sont des cons, 

On peut reprendre la plus cĂ©lebre citation de Nicolas Boileau : 

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisĂ©ment. 

Attention non plus Ă  ne pas tomber dans l’extrĂšme, il n’y a rien de pire qu’un site ou on n’Ă  aucune information, mis Ă  part trois logos idiots 

En allant sur un site, je ne dĂ©die pas beaucoup de mes neurones pour comprendre. Si mes 4 neurones ne saisissent pas le message, je ne vais pas dĂ©dier 8 neurones, je vais fermer l’onglet.

Donc si vous voulez des avis sur votre site, montrez le Ă  quelqu’un et ne dites RIEN ! đŸ€«mĂȘme pas un petit « la c’est la prĂ©sentation… » (c’est pas facile du tout mais ca vous donnera du vrai feedback).

Si vous ĂȘtes prĂȘts Ă  encaisser, demandez Ă  des inconnus, sans leur dire que c’est votre bĂ©bĂ©.

Vous allez vous manger des critiques assez crues, Ă  ne jamais prendre pour argent comptant…

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire